jeudi 25 juillet 2013

Une soirée du tonnerre ...!!


Face à une tribune remplie, le théâtre du Grand Bara, compagnie Castraise a présenté ce jeudi 25 juillet deux Veaudevilles "Léonie est en avance ou le mal joli" et "Feu la mère de Madame" de Georges FEYDEAU.


Car Feydeau sait nous entrainer dans une ambiance drôle et subtile, où rire jaune et humour noir sont ses plus grands alliés ...





Une superbe soirée à Montpeloux où l'orage a voulu s'installer en cours de soirée pour finalement laisser le public prendre du bon temps avec la Compagnie du Grand Bara !



mardi 23 juillet 2013

Le Grand Bara à Montpeloux


Ce jeudi, le festival accueille le théâtre du Grand Bara, pour deux Veaudeville de Georges FEYDEAU, 
A jeudi !!

jeudi 18 juillet 2013

Compagnie Anca théâtre !!


L'après-midi jeune public d'aujourd'hui a lieu en salle des Fêtes de SAILLANT  dans une très bonne ambiance.
Les enfants étaient nombreux à découvrir les contes de l'enfant, l'oiseau et les dunes






 Et l'histoire des pas pareils ...



lundi 15 juillet 2013

Un hommage digne de ce nom.

Jeudi dernier, L'Auvergne Imaginée a fait fort.
Les images des années 50 à 60 de Monsieur Besse, Pharmacien d'une petit village du Cantal ont ravivé de souvenirs du quotidien rural d'il y a quelques années.
Des passages du quotidien aux grands évènements, ces images ont permis de se retourner vers le passé avec mélancolie et nostalgie ... 


 Images mises en musique par les musiciens de l'Auvergne Imaginée, un free jazz percutant, le fruit d'un grand travail d'adaptation. 





cette ambiance nostalgique retranscrite par ces images a ému le public qui a fouillé dans ses souvenirs pour retrouver les images de l’écran.


Le public était un peu plus d'une centaine, très touché et très ému par la musique, arrangée par un grand musicien de free jazz, Alain GIBERT, décédé il y a 3 semaines.

Cette soirée, la 30ème représentation de l’oeil du pharmacien était un grand hommage rendu par les artistes de l’Auvergne Imaginée à ce grand monsieur du free jazz.


samedi 6 juillet 2013

L'Auvergne, les yeux dans les yeux.

Ce jeudi, L'Auvergne vous est proposée en version imaginée, musicale et cinématographique...

Un écran sera monté sur la scène du volcan et le film "L'oeil du pharmacien" sera l'occasion de découvrir un village auvergnat des années 50 à 60.


Une série de courts métrages thématiques auxquels la musique de l’Auvergne imaginée se propose de faire un écrin. Un dialogue se crée entre hier et aujourd’hui, entre tradition et modernité, entre les générations. 

Les images et la musique racontent ensemble un petit morceau d’humanité, invitant le spectateur à se tourner vers l’avenir en s’appuyant sur l’héritage du passé.

Le film sera accompagné en musique par les musiciens de l'Auvergne Imaginée.

Rendez-vous ce jeudi dans le fond du volcan à 21h !






vendredi 5 juillet 2013

Désicare ou quand le volcan donne des ailes...

C'est avec curiosité que le public s'est retrouvé assis dans le fond du volcan face à un décor de scène atypique.. le fond de scène habituel avec ses orgues basaltiques n'avait pas bougé, mais le plancher se trouvait occupé de bric et de broc, un décor digne d'une brocante magique ou d'un marché aux puces enchanté...


Et la rencontre entre Rose et Garou dans une ambiance loufoque et musicale a charmé le public pendant près de deux heures de spectacle.






Une pièce de théâtre écrite par la Cie Latituds et accompagnée symphoniquement par le groupe de Jazz Manouche Lo Radzouka.



mercredi 3 juillet 2013

Ce soir, c'est volcan !


Tout est dans le titre ! RDV ce soir au Volcan du Montpeloux pour la suite de la programmation du festival.
La compagnie LATITUDS nous présente Rose et Garou en version symphonique !
A ce soir, 21h !






mardi 2 juillet 2013

Escale estivale et MUSICAle, quoiqu'on en dise !


Parce que jouer avec des gants faisait débat vendredi soir, la salle des fêtes s'est toute trouvée pour accueillir les musiciens de l'orchestre MUSICA de St-Etienne. Avec 8 degrés dehors, Tchaïkovski a dit non au volcan, au grand dam des musiciens et du public...  
Mais la soirée n'a pas vraiment de décor puisque les 160 personnes venues assister au concert, se sont vite plongées dans la musique romantique pour en oublier les orgues basaltiques, et apprécier le talent de l'orchestre.
Des moments touchants, surprenants, mélancoliques, déroutants, prenants, ébouriffants, le public a utilisé tous les synonymes pour décrire ce concert..




Un grand moment !